Annonce

Le contrat de professionnalisation alternance

L'école supérieure de commerce ISCT défend l'idée de la formation avec mise en place d'un contrat de professionnalisation en alternance. Un contrat de professionnalisation est un véritable contrat de travail où l'employeur reconnait le jeune comme salarié. Le but pour l'étudiant/employé est de satisfaire à une vraie qualification professionnelle assortie d'une solide formation diplômante. Pour parvenir à cela, la formation alterne de l'enseignement général, professionnel et technologique avec des périodes mensuelles de trois semaines en entreprise.

Les formations que nous proposons sont dispensées essentiellement dans le cadre d’un contrat de professionnalisation en alternance signé entre l’élève et l'entreprise trouvée par l'intermédiaire de l'école, dans 70% des cas. Les formations peuvent toutefois être suivies en statut étudiant (nous consulter), indépendamment d'un contrat de professionnalisation en alternance.

L’ISCT est spécialisé depuis 20 ans sur l'alternance. C'est ainsi que 70% des étudiants de l’ISCT ont signé un contrat de professionnalisation en alternance grâce au service de placement en entreprises de l’ISCT. Le fonctionnement est le suivant :

- L’ISCT dispose en permanence (de juin à décembre) d’une liste d'offres d'emploi en alternance à pourvoir consultable par les jeunes inscrits à l'école en liste prioritaire,

- Pour chaque poste, l’ISCT envoie à l’entreprise 5-6 CV dont les profils correspondent exactement à l’offre à pourvoir,

- L’entreprise sélectionne les jeunes, en reçoit généralement 3 ou 4, parmi lesquels elle fait alors son choix final.

Principe du contrat de professionnalisation alternance :

Le jeune est salarié (hors effectif) en CDD (ou CDI) de l’entreprise, présent en moyenne 3 semaines par mois en entreprise, et 5 à 6 jours par mois en formation (avec des rythmes entreprise / école adaptés à chaque formation) :

- Le jeune est rémunéré à un % du SMIC suivant le barème ci-dessous :

Age du jeune Rémunération pour un jeune titulaire d’un Bac Général Rémunération pour un jeune titulaire d’un diplôme professionnel ou technologique
< 21 ans 55% du SMIC 65% du SMIC
21 à 26 ans 70% du SMIC 80% du SMIC

Un jeune de plus de 26 ans, demandeur d'emploi, est rémunéré au SMIC. Certaines conventions collectives imposent une grille de salaire différente.

- Les charges patronales sont plafonnées à 13%. Les 10% d’indemnités de fin de contrat du CDD ne sont pas dues.

- Certains OPCA versent à l'employeur une aide de 1380 € (tuteur < 45 ans) ou 2070 € (tuteur > 45 ans) (à confirmer au cas par cas).

- Les contrats de professionnalisation en alternance démarrent entre juillet et décembre suivant les rentrées scolaires.

- La formation est gratuite(1) pour le jeune ; elle est financée par l'OCPA (sous réserve de son accord) à qui l'entreprise verse sa Taxe Formation Professionnelle. Un reliquat peut être à la charge de l'entreprise.

L’école se charge de la partie administrative du dossier.

Le coût total du jeune revient à 1100 €/mois ±20% suivant l’âge et la formation initiale du jeune; à confirmer au cas par cas suivant le secteur d’activité de l’entreprise(2) :

Profil des jeunes et des postes : Jeunes de 18-26 ans et plus, titulaire d'un Bac, Bac +2 ou Bac +3, avec quelques mois ou quelques années d'expérience. Tout poste autour de la relation commerciale et clientèle : sédentaire, terrain ou polyvalent; également en marketing, communication, gestion, ressources humaines, achat, web-marketing, management et informatique....